Vous avez peut-être déjà reçu un message de ce genre

Ce n’est pas l’adresse de courriel  de la mairie qui a été piratée. C’est une personne qui  tente d’usurper notre boite électronique. Ce type de méfait est aussi simple que de mettre un faux expéditeur au verso d’une enveloppe postale. Cet exemple est grotesque,  vous pouvez tomber sur des choses beaucoup plus fines.

Ici, ce qui saute aux yeux:

  • l’adresse de l’expediteur: frankyest….
  • le français très approximatif
  • la signature. “grosses bises”

En cas de doute, on ne clique jamais sur un lien ni une pièce jointe. Pas plus qu’on ne répond.

Vous pouvez consulter le site de l’ANSSI (agence nationale pour la sécurité des systèmes d’informations) qui rappelle les règles élémentaires de sécurité.

https://www.ssi.gouv.fr/entreprise/precautions-elementaires/5-reflexes-a-avoir-lors-de-la-reception-dun-courriel/

https://www.ssi.gouv.fr/entreprise/precautions-elementaires/dix-regles-de-base/

Les spécialistes en sécurité   rappellent souvent que la plus grosse faille en informatique, c’est ce qu’il y a entre le clavier et le fauteuil: Vous ou moi 🙂

 

Tweetez
Enregistrer
Partagez